Forum d'Hervé Barré : forum fermé

Site internet d'Hervé BARRE
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques mots sur Bunny Rizzitelli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hervé Barré
Admin
avatar

Messages : 3046
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Quelques mots sur Bunny Rizzitelli   Sam 08 Mai 2010, 18:04

Bunny et moi, nous nous sommes rencontrés début 2008.

Le 2 mars 2008, je lui ai proposé de venir jouer avec moi dans les bals

Début juin 2008, nous avons décidé de monter un duo pour faire des bals, concerts, etc...

Le duo "BARRITELLI"
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Duo qu'on pensait transformer en grand orchestre dans les années à venir, The Barritelli Orchestra.
Avec danseuses et tout... On s'envoyait des mails tous les jours et on se téléphonait pour mettre tout ça au point. Bunny me disait : "si les orchestres ne veulent pas de nous, et bien on n'a qu'à monter nous même notre orchestre...". Il disait ça car il faisait des auditions dans des orchestres pour trouver une place de batteur, mais dès que les mecs voyaient son CV, ça leur faisait peur... ou alors à cause de son âge... ou de sa personnalité hors-norme... Mais je lui disais toujours "y'a pas d'âge pour la musique, pour être musicien, et la musique ça conserve...", et il était totalement d'accord avec moi, il pensait ça aussi.
Nous avons discuté longuement des orchestres du sud de la france, et Bunny me disait que tous ces chefs d'orchestres se prenaient pour des stars, pour des supers pros... J'en ai moi-même fais l'expérience une fois, avec un orchestre qui avait viré Bunny parce qu'il prenait trop d'importance dans l'orchestre, le chef avait peur que Bunny prenne sa place, et malgré une rythmique d'enfer menée par Bunny, il a préféré le virer comme un chien... C'est le chef d'orchestre lui-même qui m'a raconté tout ça. Alors que son orchestre s'était amélioré d'un seul coup grâce à Bunny, et tous les musiciens, organisateurs et spectateurs étaient unanimes là-dessus. Certains de ces chefs d'orchestres qui sont maintenant en train de lui rendre hommage, de pleurer et de mettre des mots d'amour sur un certain site d'orchestres de bal... alors qu'ils ont pris Bunny pour un con !
ça devait être dit pour rétablir un peu la vérité, voilà qui est fait.
Bunny était très déçu de certains orchestres, très déçu de certaines personnes...

Pourquoi Duo Barritelli ? Et bien on réfléchissait tous les 2 pour trouver un nom, et on s'est dit : " et si on fabriquait un nom avec nos 2 noms de famille ?". On a essayé plusieurs trucs, et on a finit par prendre le début et la fin de nos 2 noms de famille.
BARRE et RIZZITELLI, ça a donné Barr - itelli, Barritelli.
On avait pensé aussi à Barrelli...

J'allais chez lui à Montpellier, dans son appartement, et nous refaisions le monde, nous faisions des projets, en mangeant les gâteaux que sa femme Sylvie avait préparé pour nous, avec du thé à la bergamote et du jus d'orange super frais... Bien sûr le chien de Bunny avait le droit aussi a une petite part de gâteau.
On s'installait sur sa grande terrasse s'il faisait beau, ou dans le salon devant son immense TV sur laquelle on regardait des concerts, avec sur le mur accrochés près de la tété à droite, ses disques d'or pour Onyx, avec écrit dessus : Roger Rizzitelli dit "Bunny".
Puis on allait dans son bureau, sa pièce de musique. Bunny avait une pièce spéciale pour lui avec son ordinateur, et aussi sa batterie électronique sur laquelle il s'entrainait tous les jours avec son casque.
Et je lui disait "mais tu n'as plus besoin de t'entraîner Bunny !". Et il me répondait "mais si Hervé, je répète tous les jours car je veux rester au top".
Sur les murs il avait accroché ses peaux de grosse caisse, avec la photo de Christophe peinte dessus... des photos souvenirs, et aussi à côté de son bureau, sa collection de petites figurines un peu osée...
Dans cette pièce-là, on répétait les chansons pour les bals, on préparait notre programme, je lui expliquait comment fonctionnaient les danses bretonnes, An-dro, Hanter-dro, etc.. qu'on allait jouer dans les "bal pop celtique".
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
On répétait les boléros, Bunny prenait son Tam-Tam spécial et on chantait bésame mucho et fais du feu dans la cheminée... [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
On avait même prévu de se lancer en duo dans l'animation des maisons de retraite à partir de 2010.
ici notre page tarif 2009 [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Bunny me montrait ses photos souvenirs, me faisait écouter ses disques, son dernier remix d'Onyx, on regardait ses concerts en vidéo avec Christophe à l'Olympia...

Il me racontait ses années avec Claude François, quand il allait au moulin de Dannemois passer des week-ends, les fans en folie dans les concerts, et le jour où il a apprit sa mort et qu'il est allé vite fait au domicile de Claude, et quand il portait le cercueil de Clo-Clo le jour de l'enterrement...
Il me racontait ses anecdotes, par exemple quand Mort Shuman est tombé sur sa batterie en plein gala, c'était à Cabourg en Normandie, l'introduction au piano de la chanson un été de porcelaine (du film l'hotel de la plage en 1978) commençait, et le grand Mortimer (Mort Shuman faisait 2 m...), Mort' s'est pris les pieds dans un truc sur scène et il s'est écroulé sur la batterie de bunny.
il a fallu arrêter tout et remettre tout en place et soigner Mort Shuman qui s'était fait mal avec les toms et les cymbales.

Aussi un tas d'anecdotes sur ses enregistrements en studio avec Christophe et tous les autres chanteurs connus, ses débuts avec l'orchestre de Gilles Pellegrini à Grenoble, sa rencontre avec Mike Brant. Ses contacts avec Johnny Hallyday... sa rencontre aussi avec Alan Stivell à Paris... Ses immenses concerts avec Jean-Michel Jarre, dont celui de 1981 en Chine devant plus de 150 000 personnes, avec les galères de coupures d'électricité qui éteint la batterie électronique de Bunny toutes les 5 minutes...
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
On écoutait ça avec les baffles de son ordi à fond, tellement qu'on avait la tête qui tournait avec la puissance du son.

On écoutait en boucle sa chanson Onyx vendue à près de 3 millions d'exemplaires à l'époque, et il me disait "tu sais Hervé, des générations de batteurs se sont cassés les dents sur mon break du début..." et on écoutait ce fameux break de batterie vraiment hors-norme. (je viendrai ici vous mettre cette chanson que Bunny m'a envoyé par mail plusieurs fois, dans plusieurs versions différentes.)

Il me parlait de son fils Tommy qui est aussi un super batteur comme son père, qui vit du côté de Valence, de sa femme Sylvie qui est avec lui depuis le début, de sa fille Julie qui vit en amérique, il est allé la voir là-bas en juillet aout 2009, Bunny adorait sa femme et ses enfants. il me parlait aussi de sa famille du côté de Grenoble, de sa soeur qui s'occupe d'un super comité des fêtes et qui aurait pu embaucher notre orchestre Barritelli pour animer des soirées...

A montpellier, Bunny m'a présenté aussi sa voisine qui s'occupe des restos de coeur, on a discuté d'un projet de faire un grand bal pour les restos dans une salle de Montpellier, mais on n'a pas eu le temps de le faire...

Oui Bunny avait un grand coeur, un coeur gros comme ça, il allait plusieurs fois par semaine le matin, aider à servir les repas aux restos du coeur.

Bunny avait plein de projets, mais beaucoup de monde ne le comprenait pas, et ses projets n'avançaient pas comme il voulait, ça l'énervait beaucoup. Oui Bunny était un incompris. C'était un extra-terrestre de la musique, un peu comme moi l'homme-orchestre bizarre, incompris aussi et un peu à part dans ce monde de la musique et des musiciens.

Voilà, Bunny n'aura pas son orchestre à lui, il n'y aura pas de Barritelli Orchestra, ou alors peut-être quand on se retrouvera dans le Paradis Blanc de Michel Berger...
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Allez voir la carrière de Bunny ici
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Voilà, je voulais rendre ici un petit hommage à mon ami Bunny Rizzitelli, musicien au grand coeur, toujours prêt à aider les autres, Bunny que je n'ai pas eu le temps de connaître longtemps, malheureusement, mais la vie est ainsi faite... Rencontre courte dans une vie, mais rencontre qu'on oublie pas...

Adieu Bunny et bonne route à toi

Ton pote Hervé l'accordéon comme tu disais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.HBprod.net
Tommy rizzitelli



Messages : 1
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Quelques mots sur Bunny Rizzitelli   Jeu 18 Nov 2010, 18:07

Merci pour ce très beau et très vrai témoignage.

Tommy Rizzitelli.
18 novembre 2010
Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques mots sur Bunny Rizzitelli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques mots d'amour - M. Berger
» En quelques mots...
» Carte de voeux 2011 de OomphLand
» Peïo en quelques mots
» kjp en quelques mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'Hervé Barré : forum fermé :: Bunny Rizzitelli-
Sauter vers: